Gestion du stress

Date de mise à jour : 14/09/2022

Le stress fait partie des réflexes de survie ancestraux. Contrairement à ce qu’on pense, vouloir le combattre ou s’en débarrasser est vain. Il existe toutefois des moyens pour s’apaiser, et agir avant que le stress devienne chronique et affecte la santé. L’exercice de la sophrologie et de la méditation de pleine conscience, notamment, peut aider.

sophrologie et méditation en RÉSIDENCES UNIVERSITAIRES  –  ALPES-MARITIMES & VAR

A partir du 11 octobre, profitez chaque semaine d’un moment de détente et de bien-être !

Une semaine sur deux en alternance, découvrez les bienfaits de la relaxation dynamique grâce à la sophrologie et la semaine suivante, expérimentez le lâcher prise des pensées avec la méditation de pleine conscience.

La pratique de ces deux disciplines a de nombreux effets bénéfiques notamment pour réduire le stress et l’anxiété. Elles permettent également une meilleure connaissance de soi et aident à affronter les défis du quotidien avec sérénité.

Alors n’hésitez pas, tentez les deux !

Programmation des séances :

  • Résidence Jean Médecin, tous les mardis – salle « BAPU » rez-de-chaussée bâtiment D – de 19h30 à 20h30 – première séance le 11 octobre
  • Résidence Saint Antoine, tous les mercredis – salle du café-théâtre – de 19h à 20h – première séance le 12 octobre
  • Résidence Le Coudon, tous les jeudis – salle de fitness – de 18h30 à 19h30 – première séance le 13 octobre
  • Résidence Les Collinettes, tous les samedis – salle de travail – de 11h à 12h – première séance le 15 octobre

une définition du stress

Selon le site psychologies, « le stress est une réponse « en cascade » du corps tout entier face à un danger (réel ou supposé). Cette riposte immédiate crée une tension corporelle et psychique, et provoque des émotions négatives, comme la peur et l’anxiété, qui conduisent à imaginer le pire. Stimulé, notre système nerveux sympathique déclenche des réactions en chaîne : augmentation de la sécrétion d’adrénaline, qui va accélérer la fréquence cardiaque et diriger le flux sanguin vers nos muscles, et du cortisol, qui entraîne un surplus d’énergie. Nous sommes en état d’alerte maximum, toutes nos ressources physiques et intellectuelles sont mobilisées pour trouver la solution à la situation : fuir ou affronter. Après quelques minutes, une fois le danger écarté, l’organisme puise dans ses réserves d’énergie et libère d’autres hormones (endorphine, dopamine et sérotonine) pour un retour au calme. Lorsque le stress perdure, nous nous trouvons dans un état de réponse permanente, ce qui use notre système cardio-vasculaire, diminue nos défenses immunitaires et perturbe un ensemble de régulations hormonales indispensables au bon fonctionnement de notre corps. »

Non merci

Le crous mobile

Le crous a son appli

Retrouvez toutes les infos du Crous (Restos U, logement, activités culturelles, services sociaux…) sur votre smartphone !