Les lauréats académiques du concours étudiant de la nouvelle

Publié le 3 juin 2021 Concours

Mercredi 2 juin les trois étudiants, lauréats académiques du concours de la nouvelle 2021 dont le thème était « 2050 », ont reçu leur prix à la bibliothèque municipale Louis Nucéra à Nice. La remise des prix a eu lieu à l’occasion du lancement de la septième édition du Festival Nice Fictions et du vernissage de l’exposition de Guillaume Tavernier, invité d’honneur du festival dont les œuvres sont exposées au sein de la bibliothèque jusqu’au 28 juillet. 

Joanna Magri, Boris Monachon (1ers prix ex-aequo) et Alexandra Rougier (2nd prix) ont ainsi reçu les félicitations de Jean-Luc Gagliolo, adjoint municipal de la Ville de Nice à l’éducation, au livre, à la lutte contre illettrisme et à l’identité niçoise, Françoise Micchelizza, conservatrice générale du réseau Bibliothèques Municipales à Vocation Régionale (BMVR) de Nice, de Sybille Marchetto, présidente du festival Nice-Fictions, de Tatiana Sivieri, animatrice culturelle du Crous Nice-Toulon, de Thierry Marcotte (lauréat du premier prix 2020) et d’Elysabeth Marque, libraire.

Une sélection des talents étudiants en deux temps

Ouverts d’octobre à mai à tous les étudiants, les 7 concours de création étudiante (nouvelle, BD, photo, film court, théâtre, danse, musique), co-portés par les Crous et les établissements d’enseignements supérieurs, récompensent et valorisent la création étudiante.  Pour participer à un ou plusieurs concours, les étudiants doivent simplement être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur français, quelle que soit leur filière.

Les concours sont organisées en deux temps avec une première sélection au niveau académique puis au niveau national.

Cette année, le jury académique du concours de la nouvelle a décerné :

  • un 1er prix ex-aequo d’une valeur de 250 euros à  :
    • Joanna Magri, étudiante en DU Psychotraumatologie à Université Côte d’Azur pour sa nouvelle intitulée Dans l’objectif
    • Boris Monachon, étudiant en M2 Langues et sociétés parcours traitement de l’information, linguistique, traduction à Université de Toulon pour sa nouvelle intitulée L’air des profondeurs
  • un 2nd prix d’une valeur de 150 euros à  : 
    • Alexandra Rougier, étudiante en capacité d’orthophonie 3e année à Université Côte d’Azur pour sa nouvelle intitulée Curly, Knaki & Oréo

Joanna Magri et Boris Monachon vont maintenant faire partie de la sélection nationale du concours pour tenter de remporter jusqu’à 2 500 euros, et voir leur texte diffusés sous forme d’un recueil national des meilleurs textes édité chaque année par le Cnous.

Un jury de professionnels et d’amateurs du livre

Le jury, qui a longuement débattu pour désigner les lauréats parmi les 21 textes proposés cette année, était composé de :  

  • Ugo Bellagamba, Maître de Conférences HdR en Histoire du droit et des idées politiques et auteur de science-fiction  
  • Camille Brouillard, direction culture Université Côte d’Azur  
  • Hélène Marchetto, autrice, illustratrice, peintre
  • Thierry Marcotte, 1er prix de la sélection académique 2020 du concours de la nouvelle
  • Elysabeth Marque, libraire  
  • Françoise Michelizza, conservatrice générale du réseau Bibliothèques Municipales à Vocation Régionale (BMVR) de Nice  
  • Audrey Vatel, étudiante en alternance au Crous Nice-Toulon 

une future carrière d’auteur·e ?

Boris Monachon a fait le déplacement depuis le Var pour recevoir son prix. Il a profité de cette occasion pour remettre à Madame Michelizza un exemplaire de son recueil de nouvelles autoédité intitulé Quatre nouvelles étranges inspirées d’Ecosse qui sera désormais disponible au sein de la bibliothèque Louis Nucéra. 

Thierry Marcotte, 1er prix du concours de la nouvelle 2020 et membre du jury cette année, est l’auteur d’une saga fantasy dont le troisième tome doit sortir prochainement en auto édition. Il est également devenu membre, après sa sélection au concours, du Club UCA des Imaginaires. Il participe depuis à différentes activités autour de l’écriture, du jeux de rôle et de l’imaginaire.

L’association Nice Fictions, fidèle partenaire du concours de la nouvelle

Depuis 2015, l’association Nice Fictions organise au printemps le festival du même nom sur le campus Saint Jean d’Angély à Nice (et en virtuel depuis l’édition 2020). Ce festival dédié à toutes les formes d’imaginaires (écriture, art, jeux,…) et unique dans la région rencontre à chaque nouvelle édition un public toujours plus nombreux.

Depuis la première édition, le festival propose à ses auteurs invités de participer au jury du concours et accueille la remise des prix des lauréats au cours de la cérémonie d’ouverture. Les lauréats sont également invités à participer tout au long de l’année au programme proposé par le Club des Imaginaires d’UCA, fondé par les organisateurs de Nice Fictions. 

Non merci

Le crous mobile

Le crous a son appli

Retrouvez toutes les infos du Crous (Restos U, logement, activités culturelles, services sociaux…) sur votre smartphone !