International

La France est le 4e  pays d’accueil des étudiants internationaux au monde, après les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie, et le 1er pays d’accueil non-anglophone.

financer ses études

En France, dans les établissements publics, c’est l’État qui prend en charge l’essentiel du coût des formations (soit en moyenne 10 000 Euros par étudiant et par an). Les droits de scolarité annuels, fixés pour l’ensemble des établissements publics ont été fixés pour la rentrée 2018 à :

  • 170 € pour les diplômes nationaux relevant du cycle de licence ;
  • 243 € pour les diplômes nationaux relevant du cycle de master ;
  • 380 € pour le diplôme de doctorat et l’habilitation à diriger des recherches ;
  • 601 € pour le diplôme d’ingénieur.

À ces montants peuvent être ajoutés des frais supplémentaires pour des prestations spécifiques.

Le coût des inscriptions dans les établissements privés, notamment les écoles de commerce, est sensiblement plus élevé (en général de 3 000 à 10 000 euros par an).

Campus France, l’agence française pour la promotion de l’enseignement supérieur, l’accueil et la mobilité internationale, publie un annuaire des programmes de bourse pour financer des études en France.

obtenir un visa

L’étudiant doit se renseigner sur les conditions d’entrée et de séjour en France auprès du consulat le plus proche de son domicile.

Après réception de l’attestation d’inscription ou de pré-inscription dans un établissement d’enseignement supérieur, le Consulat de France délivre à l’étudiant, sous condition de moyens suffisants d’existence, un visa mention « étudiant » qui lui permet d’entrer sur le territoire français.

Pour faciliter les démarches administratives des étudiants internationaux, des tuteurs « Préfecture » réceptionnent les dossiers de demande de titre de séjour (première demande ou renouvellement) directement au Crous et sur certains campus universitaires.

Se loger

pictogramme représentant la mission "logement" du crous

Le coût d’un logement est très variable, mais les étudiants étrangers bénéficient en France d’aides au logement au même titre que les étudiants français.

Le Crous de Nice-Toulon gère les résidences universitaires réservées aux étudiants, situées à proximité des campus dans le département des Alpes Maritimes (06) et du Var (83). L’obtention d’un logement n’est pas automatique et dépend du nombre de places disponibles.

  • en résidence universitaire

Pour solliciter un logement en résidence universitaire, l’étudiant (futur étudiant) doit constituer, chaque année entre le 15 janvier et le 15 mai par internet uniquement, un dossier de demande de logement.

Selon la situation de l’étudiant, il s’agit :

  • soit d’un Dossier social étudiant (DSE) qui permet également de demander une bourse sur critères sociaux
  • soit d’un Dossier logement étudiant international (LEI)

Le type de dossier (DSE ou LEI) sera généré à partir des informations que l’étudiant aura renseigné au moment de la saisie du dossier de demande de logement.

Ce dossier, avec les pièces justificatives demandées, doit être envoyé selon les instructions fournies le plus tôt possible.

Si la demande de logement en résidence universitaire est acceptée, l’étudiant étranger aura, comme l’étudiant français, à faire remplir un « acte de caution solidaire » par une personne solvable résidant dans un pays membre de l’Union Européenne et qui accepte de se porter garante du paiement des loyers.

Le dépôt d’un dossier de demande de logement au Crous de Nice-Toulon et/ou l’inscription à l’université ou une école n’entraîne(nt) pas automatiquement l’attribution d’une chambre.

  • dans le privé

Trouver un logement étudiant sur la Côte d’Azur n’est pas facile. De plus, les loyers y sont élevés. Cependant, il existe, pour ceux qui ne peuvent être logés par le Crous, des possibilités d’hébergement dans le secteur privé.

Non merci

Le crous mobile

Le crous a son appli

Retrouvez toutes les infos du Crous (Restos U, logement, activités culturelles, services sociaux…) sur votre smartphone !